Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/8e9db113c84ed340275d3a2c5f0b969c/web/wp-content/themes/Gaea/functions.php on line 48
Forum citoyen climat 26 janvier – Collectif Climat Pays d'Aix

Forum citoyen climat 26 janvier

Restitution Débat citoyen FORUM CITOYEN 26 janvier Aix-en Provence

Ce document est issu de la synthèse de Citoyens pour le climat: Les adhérent-es du collectif climat ont massivement participé à ce débat. Nous le relayons donc.

Suite au débat citoyen que nous avons organisé le ​26 Janvier 2019 ​et qui s’inscrit dans le cadre du grand débat national proposé par le gouvernement, nous mettons à disposition les éléments qui ont été proposés par les citoyens.

Ce document est issu d’un google docs https://docs.google.com/document/d/16GX0u0jkVcIzoP8ZDVuZLhJjEjSMz0pTaksDXF1tkAY/edit# . Pour inscrire un commentaire il vous suffit de cliquer quelque part et d’écrire, ces commentaires seront validés par nos soins, donc ne prenez pas peur si les changements ne sont pas instantanés!

Si vous avez déjà une “triple proposition” (Constat/idée/remarque) sur une même thématique vous pouvez créer une ligne dans le tableau :

  • ●  Clic-droit Insérer une ligne en-dessous (ou au-dessus)
  • ●  Remplir les trois colonnes qui ont été crééesCe document est ​public et ouvert à toutes les personnes​ qui souhaiteraient s’exprimer.

    Après la prise en compte des commentaires des citoyens, celui-ci sera transmis à la Mairie d’Aix-en-Provence ainsi qu’à la métropole et servira de base pour les revendications en rapport avec la ​Transition Écologique, Énergétique et Sociale​ (cette transition ne devrait pas désavantager les plus précaires) afin de répondre à l’​Urgence Climatique ​dans laquelle nous nous trouvons.

    Nous vous remercions par avance de votre participation, et vous demandons de ​lire le document dans sa globalité pour éviter les doublons​ :).

    Agir maintenant, vivre demain,
    Les Citoyens pour le Climat du Pays d’Aix.

SOMMAIRE

Contacts équipe : 3 Déroulement du débat : 3

Tableau de travail 4 Idées en vrac texte déjà ajouté dans le tableau 9 Synthèse sous forme de revendications 15 Sources 17

Contacts équipe : Max – 06.01.15.66.99 – max.amt@lilo.org Constance – 06.82.96.30.92
Célestine –

Déroulement du débat :
Rendez vous à ​14h Place de l’hôtel de ville
  1. Présentation de CplC et du déroulement du débat ​10min
  2. Mise en abîme avec le Rapport du GIEC simplifié ​15min
  3. Moment d’échanges : Thématique abordée ​30min x nb thématiques
    1. Présentation de l’état des lieux du rapport d’Alternatives territoriales
    2. Constat de l’état actuel
    3. Pistes d’améliorations
  4. Récupération des échanges

a. Possible en papier, par texto, par mail

  1. Synthèse faite par les Citoyens pour le Climat (+1 semaine)
  2. Mise en ligne des doléances suggérées pendant le débat sur un espace collaboratif (ouvert pendant 1 mois)
  3. Synthèse (après avoir laissé le doc ouvert) pour création de doléances locales
I. Tableau de travail

Thématique abordée

Constats

Idées

Remarques

Transports

Parking relais sous utilisés et mal desservis (Parking Malacrida)

Ces parkings sont privés : mieux si public

Peu de voies dédiées pour les bus

Réseau de bus peu développé le soir et le dimanche Problème : ligne aix-Marseille

Opération de la métropole transports gratuits sur courte période (via employeur)
CCI aide à mettre en place les politiques RSE

Il y a déjà eu des vélo libre service mais projet abandonné

Il faudrait augmenter le prix des parkings de centre ville
Bus pas chers (prix étudiants, prix communes voisines) Bruxelles : si vend ta 2e voiture abonnement transports gratuit pendant un an
Piste cyclable ​: Eguilles – Les Milles, la Duranne

-> Pourquoi pas les végétaliser?

Tolérance 0 sur le stationnement sur les trottoirs et conforme aux normes pour les handicapés et poussettes enfants. Multi-modalité : vélo dans bus, train
Stationnement vélos (il y en a eu des sécurisés près de la gare routière mais vandalisés) / il y en a un bien près de la gare

La SNCF est présente mais pas de communication / ​pas attractif Assurances au kilomètre
Travail auprès des personnes non convaincues
Voitures partagées

Aller à l’école : pedibus, bus vélo

Faut-il ​éduquer les enfants​ à l’utilisation des transports en commun ?

Point positif :
Vote d’un budget de 500.000€ pour la mobilité douce (11/02/2019) -ADAVA
Subventions vélo électriques (déjà un peu fait)
Repérer et signaler les lieux dangereux pour les vélos (travail en cours par l’association​ Adava​)

Le projet de parc naturel urbain pour relier des zones de la ville en vélo ou à pieds est une excellente idée à développer.

Intégrer le village des Milles par l’aménagement des rives de l’Arc du village au pont de l’Arc. Ensuite, c’est déjà aménagé à partir du pont de l’arc. Il faut mailler le territoire y compris les Villages et rendre attractif l’utilisation du vélo et agréable pour les piétons.

Cela permettrait également aux Millois d’avoir un espace attrayant pour footing, VTT et autre. Actuellement on prend la voiture pour faire se rendre sur des zones plus propices

La voie ferrée Aix – Rognac est utilisé 3 ou 4 fois par jour pour livrer de la Bauxite à l’usine Altéo de Gardanne.

Utiliser cette liaison pour mettre en place des navettes entre Aix et Les Milles et plan d’Aillane et les zones d’activités. Il y a

Prévoir des arrêts fréquents entre Aix et plan d’Aillane de façon à limiter les contraintes voyageurs et avec des

un projet jusqu’à Rognac mais qui traîne en longueur. On n’est pas obligé d’aller tout de suite jusqu’à Rognac.

plages horaires attractives y compris les Week-ends. Un arrêt aux Milles permettrait aux riverains d’avoir un accès facile au centre-ville d’Aix et d’alléger le trafic sur la D9 : 40 000 véhicules jour et prévisions : 60 000 véhicules jour. Idem pour un arrêt plan d’Aillane

Plus on agrandit les routes et plus l’on créé de routes et plus les voitures se développent.

Il faut arrêter de défigurer le territoire par la création et l’agrandissement des routes et concentrer les efforts sur les transports en commun, le vélo, les piétons. Idée pas vraiment nouvelle mais qui tarde à se mettre en œuvre et à se généraliser.

Aéronautique : Mettre un terme au développement prédateur de l’aérodrome d’Aix-Les Milles ou l’on développe des activités polluantes (bruit/air) réservées à une minorité. On est bien loin de l’intérêt général et de la transition écologique. L’avion est le moyen de transport le plus polluant. L’aéronautique mondiale contribue pour 5% des GES, l’équivalent de la pollution de l’Allemagne et le développement est exponentiel : doublement du nombre de passagers d’ici 2036.

Interdire ou réguler les vols d’hélicoptères particuliers, l’aviation d’affaire, les vols à sensation (Fouga Magister) : Coût 2000€ les 30’ pour 1000 litre de kérosène à l’heure, les navettes hélicoptères pour aller d’Aix au Castellet (60km) pour le grand prix de France. On peut aussi poser l’interdiction de grand prix de F1 qui pollue autant que 2500 véhicules par an.

Parmi les actions de régulation possible :
Par la taxation : Taxe d’atterrissage, taxe kérosène sur les vols intérieurs pour les aéronefs.
Par un Arrêté de restriction du préfet pour limiter ou interdire les vols à fortes nuisances.

Le télétravail, la visio-conférence et autres moyens numériques ne sont pas suffisamment utilisées pour une meilleure productivité et une réduction des trajets professionnels individuels.

Promouvoir, Développer, imposer ces technologies pour limiter les trajets professionnels et en particulier les trajets routiers et par aéronefs.

Question : comment imposer ces technologies aux forts consommateurs de trajets routiers individuels ? Législation ?

Energie

Efficacité énergétique :
Panneaux publicitaire lumineux, magasin, éclairage municipal qu’on peut éteindre
Éclairage intelligent (détecteur de mouvement)
Rénovation thermique des bâtiments (via CPIE pour aider les particuliers)

Encourager une initiative (privée ou publique) de sensibilisation au coût énergétique de fabrication d’objets usuels (téléphones, vêtements…). Et utiliser massivement la filière d’achat de matériels électroniques reconditionnés plutôt que neufs.

Utiliser le terrain de l’aérodrome Aix-Les-Milles pour construire

Lien avec les transports (cf. Avant)
Il faut que les subventions soient davantage orientées vers l’efficience énergétique (rénovation bâtiments…) plutôt que vers les EnR déjà rentables
Interdire aux cafés-restaurants de chauffer leurs terrasses en hiver
Sensibilisation

Production électricité :
Mise en place panneaux solaires (PV)
Abonnement mairie à Enercoop (mis en place à Grande-Synthe) Méthanisation
Mettre du PV sur les centres commerciaux
Bouc-bel air : on peut mettre des PV
Mettre des PV sur les écoles
Centrale à bois qui importe du bois de très loin
Chauffer des bâtiments avec la chaleur des serveurs
Récupérer la chaleur générée par le compostage (chauffer une serre)
Géothermie à encourager s’il y a du potentiel (CPIE)

une ​centrale solaire ​sur la surface non constructible. Ce type de solution a déjà été mise en œuvre sur d’autres aérodromes/aéroports.

Le chauffage Fioul et certains chauffages bois polluent. Le brûlage des végétaux est interdit mais pas complètement respecté.

Il faut stopper l’utilisation de ces moyens de chauffage et faire respecter les lois.

Communiquer, expliquer et subventionner la transition vers d’autres moyens de chauffage plus respectueux.

La mise en place de la taxe carbone a été stoppée, mais doit-on remettre en cause son existence alors que ce type de mesure a trouvé sa justification lors de la COP21 : taxer les énergies fossiles émettrices de GES ?

La taxe carbone semble justifiée et est un bon moyen de peser sur la réduction des GES et d’encourager les émetteurs à réduire leurs émissions

Par contre, il faut plus d’explication sur l’utilisation opérationnelle de la taxe et que 100% de sa contribution soit utiliser dans le cadre de la transition écologique. Ce qui n’était pas le cas.

Il faut aussi intégrer l’aéronautique par la taxation du kérosène sur les vols intérieurs (il est anormal que certains vols coûtent moins chers qu’un trajet TGV), Européens (il semblerait que ce soit possible) et convaincre pour une application internationale.

Les zones d’activités d’Aix dont certaines hébergent des acteurs environnementaux semblent n’utiliser que très peu les énergies renouvelables (solaire)

Développer/Promouvoir/Imposer ce type d’énergie lors du projet initial.

L’état a délégué la gestion a un privé : EDEIS, il faut donc que l’état et les collectivités territoriales usent de leur autorité pour promouvoir ce type de solution.

Centrale charbon Uniper Gardanne

Respecter les engagements de fermeture fin 2021.
Attention de ne pas substituer le charbon a une autre source (bois) qui aurait pour conséquences la destruction massive des forêts régionales, nationales et Européennes.

Attention de ne pas substituer le charbon a une autre source (bois) qui aurait pour conséquences la destruction massive des forêts régionales, nationales et Européennes. Question : comment réduire l’impact social ? ​= perte d’emplois?

Gestion des déchets

-> Faire de la pub aux magasins bons élèves ZéroDéchets

Machine à café dans les entreprises (faire évoluer la législation pour se diriger vers le ZéroDéchets)

Carte du Pays d’Aix pour les poubelles

Police de l’environnement (brigades environnementales sanctionnant/injonction sur des délits de pollution)

Demander ​un réel soutien de la municipalité​ pour réaliser ces projets, mettre en évidence le lien avec l’intérêt qu’ils peuvent y gagner :

  • ●  la ville pourrait fournir aux maraîchers des sacs réutilisables
  • ●  Mise à disposition d’espaces pour créer des repair café ou recyclerie
  • ●  Faire passer des initiatives associatives au niveau municipal (tri déchets, limiter sacs ex asso ​ZeroWaste Provence​) –> création d’emploi
  • ●  Mise en place de frigo/armoires solidaires
  • ●  Mise à disposition de containers de tri lors demanifestations culturelles / sportives

    Encourager la mutualisation de certains objets électroménagers (associations, campagnes d’encouragement)

Compostage

Pas de compostage : il faudrait avoir un lieu pour pouvoir tout collecter
Initiatives citoyennes : réalisation de compost pour déchets biologiques, réutilisation par la mairie –> opération test sur un quartier, reversement aux agriculteurs ? (Circuit court)

Compostage

Aires de dépose des déchets verts (à bien réfléchir)
Faire des demandes pour les immeubles, compost collectif avec des formations préalables par la métropole
Jardins partagés ?

Points positif :

Mise à disposition des lombricomposteurs

Tri sélectif

Problème tri hétérogène selon les quartiers/lieux/habitation – Manque d’information ou d’éducation
Problème centre ville gestion déchets, pas de tri

Tri sélectif

Plus de sensibilisation : demander d’avoir un tri plus spécifique afin de ne pas devoir rééduquer
Moderniser le système de recyclage
Mise en place de containers mieux répartis en ville, si possible enterrés (diminution des nuisances sonores)

Suivi du tri réalisé par la ville : est-il bien respecté autant par la ville que les entreprises ?

Demander​ une véritable application des directives européennes de réduction de plastique (pailles/verres)

Selon des données récentes publiées par Citéo (éco-organisme né de la fusion d’Eco-Emballages et d’Ecofolio), seuls 26 % des emballages en plastique sont recyclés. 49 % sont valorisés et produisent de l’énergie et 25 % sont mis en décharge.

Il faut donc améliorer considérablement le process de recyclage. Ce manque d’efficacité est anormal.
Il faut que collectivités territoriales et état investissent massivement dans l’amélioration du process de recyclage pour éviter cette déperdition.

Toujours des sacs en plastique dans les marchés

Collecte du verre :​ il faudrait des containers enterrés plus répartis

Consigne de verre

Points positif :

Beaucoup de magasins avec la possibilité d’acheter en vrac

Économie circulaire : boîte à dons Instaurer une égalité territoriale et des acteurs sur le ramassage des tris

Décharges sauvages, notamment plateau de l’arbois et autres. Dépôts sauvages.

Il faut dépolluer ces sites et les mettre sous contrôle afin d’arrêter l’hémorragie. Il faut contraindre les propriétaires privés de prendre des mesures de nettoyage et de protection. La législation doit être durcie contre les pollueurs de toute sorte, particuliers ou entreprises

Il faut aussi clarifier le mille-feuilles des collectivités territoriales : Métropole, département, mairie en terme de responsabilité. Qui gère ce type de problème et qui assure la mise sous contrôle ? et que chacun prenne ses responsabilités.

Agriculture et alimentation

Agriculture en PROVENCE majoritairement de la viticulture Jardins partagés : dans les communes, dans les écoles,

2022 : les financements seront dirigés du conventionnel vers le bio

Cantines scolaires​ bio/raisonné et locales véritablement (d’abord un jour par semaine puis tous les jours)
–> revenu aux agriculteurs (exemple d’Albi, partenariat entre mairie et producteurs, mairie confie terre et le territoire a une exclusivité d’approvisionnement par ces agriculteurs)

Besoin de créer du maraîchage + circuits courts

Besoin de ​formation de conseillers en agriculture biologique et éco-systèmes

Atterrés de voir que l’agriculture classique est subventionnée et non la bio, sachant que dans le coin on manque vraiment d’agriculteurs bio…

On regrette que l’on abandonne le rond-point végétalisé au profit du rond-point goudronné…

Par ailleurs, à Encagnane on ne manque pas seulement d’agriculture urbaine mais tout simplement d’espaces verts : il n’y a pas de parc dans la commune !

On aimerait aussi, par ailleurs, avoir plus de végétalisation dans la ville (sur les bâtiments par exemple).

Installer des potagers dans les écoles (quitte à demander à un agent de s’en occuper l’été pour qu’il ne parte pas en friche chaque année)

Faire une liste sur le site de la mairie pour que les gens puissent se rendre sur place, créer un espace de producteurs bio dans les marchés…

Préservation des surfaces agricoles ​–> créer un système de compensation pour que les gens ne perdent pas trop quand ils vendent un terrain agricole

Favoriser les producteurs locaux sur le marché
Demander plus de transparence sur les produits
Pression de la zone des milles sur espaces agricoles locaux

● Mise en place de frigo/armoires solidaires (idée transverse avec la gestion des déchets)

–> Projet alimentaire territorial de la métropole : intégrer les propositions pour les rendre plus applicables

Campagne anti-gaspillage alimentaire dans les cantines ​: proposer différentes quantités, réévaluation des quantités utilisées (retour vers les élèves pour sensibiliser)

Jardin collectifs/partagés​ : mise a disposition d’espaces, implanter des arbres fruitiers (relance emploi jardinier)
-> Grosse demande d’agriculture urbaine, des petits points visibles et le plus omniprésents possibles.

Promouvoir le vrac, incitation politique, mise a disposition de local de producteur locaux (dépôt vente)

Le développement urbain et zones d’activités s’est fait (et continue) souvent de se faire sur des zones naturelles.

Il faut arrêter de consommer des espaces naturels ou agricoles, même de petite taille.
Ces espaces feront défaut dans l’avenir et peu importe qu’il soit placé au milieu d’un espace urbanisée. Ils contribuent à végétaliser et rafraîchIr l’environnement. Il faut favoriser/subventionner les expériences d’agriculture de proximité afin de valiroser ces terrains.

II. Idées en vrac​ texte déjà ajouté dans le tableau TRANSPORTS

Parking relais sous utilisés
Il faudrait augmenter le prix des parkings de centre ville
Ces parkings sont privés : mieux si public
Peu de voies dédiées pour bus
Réseau de bus développé pas lee soir ou dimanche et bus pas chers (prix étudiants, prix communes voisines)
Problème : ligne aix-Marseille
Faut-il éduquer les enfants à l’utilisation des transports en commun ?
Opération de la métropole transports gratuits sur courte période (via employeur)
CCI aide à mettre en place les politiques RSE
Aller à l’école : pedibus, bus vélo
Bruxelles : si vend ta 2e voiture abonnement transports gratuit pendant un an
Subventions vélo électriques (déjà un peu fait)
Piste cyclable : aiguille-Mille, la Duranne
Repérer et signaler les lieux dangereux pour les vélos (cf. Adava)
Multi-modalité : vélo dans bus, train
Stationnement vélos (il y en a eu des sécurisés près de la gare routière mais vandalisés) / il y en a un bien près de la gare SNCF mais pas de comm Il y a déjà eu des vélo libre service mais plus maintenant
Assurances au kilomètre
Travail auprès des personnes non convaincues
Voitures partagées

Groupe 3

 

Importance des pistes cyclables répétée à plusieurs reprises
Favoriser les doubles voies et les couloirs réservés aux bus
Au niveau des tarifs : idée des transports gratuits, payés avec les impôts / et que les personnes non imposables aient un tarif symbolique pour participer aussi
Problème de la nouvelle ligne du BHM (bus à haute mobilité) qui est un bus électrique qui doit relier le jas de bouffan au parking Krypton, et qui devait aller jusqu’au Parking Malacrida mais n’ira pas jusque-là car des acteurs privés s’y opposent (au niveau de l’avenue jean-pierre coste). Or le parking Malacrida est très peu desservi par les transports en commun, ce qui l’empêche de remplir sa fonction de parking-relais (les gens ne peuvent pas poser leur voiture au parking et aller à Aix en bus)

GESTION DES DÉCHETS

Groupe 1

Compostage

Pas de compostage : il faudrait avoir un lieu pour pouvoir tout collecter Aires de dépose des déchets verts (à bien réfléchir)
Point positif : mise à disposition des lombricomposteurs

Tri sélectif :

Containers enterrés

Collecte du verre :​ il faudrait des containers enterrés plus répartis Consigne de verre

Beaucoup de magasins avec la possibilité d’acheter en vrac -> Faire de la pub aux magasins bons élèves
ZéroDéchets
Sacs en plastique dans les marchés

La ville pourrait fournir aux maraîchers des sacs réutilisables Économie circulaire : boîte à dons
Café dans les entreprises

Carte du Pays d’Aix pour les poubelles Police de l’environnement

Groupe 2

Problème tri hétérogène selon les quartiers/lieux/habitation
Problème d’éducation au tri/information disparités selon les territoires (règles différentes au regard des produits)
Initiatives citoyennes : réalisation de compost pour déchets biologiques, réutilisation par la mairie –> opération test sur un quartier, reversement aux agriculteurs ? (Circuit court) Faire des demandes pour les immeubles, compost collectif avec des formations préalables par la métropole
Jardins partagés ?
Suivi du tri réalisé par la ville : est-il bien respecté autant par la ville que les entreprises ?
–> instaurer une égalité territoriale et des acteurs sur le ramassage des tris

–>demander d’avoir un tri plus spécifique afin de ne pas devoir rééduquer
–> moderniser le systeme de recyclage
–> demander une véritable application des directives européennes de réduction de plastique (pailles/verres) –> brigades environnementales sanctionnant/injonction pollution
–> mise a disposition d’espace pour créer des repair café ou recyclerie
–> encourager la mutualisation de certains objets électroménagers (associations, campagnes d’encouragement)

Faire passer des initiatives associatives au niveau municipal (tri déchets, limiter sacs ex asso 0dechets) –> création d’emploi –> mise en place de frigo/armoires solidaires

–> demande un réel soutien de la municipalité pour réaliser ces projets, mettre en évidence le lien avec l’intérêt qu’ils peuvent y gagner

Groupe 3
En règle générale, on a insisté sur l’importance de l’information et de la pédagogie, qui peuvent être insuffisants :
  • ○  Où jeter ses déchets
  • ○  Quels déchets trier
  • ○  Essayer de faire des poubelles qui « donnent envie », qui soient bien entretenues
  • ○  Sensibiliser au fait de jeter ses mégots et de laisser les cacas de chien : mais aussi donner les moyens de les jeter (donc avoir plus de cendriers et de poubelles)Problème d’indication au niveau des petites bornes (une poubelle verre et une avec indiqué « déchets ménagers », on comprend mal ce qu’on peut ou non y jeter. Insister sur la responsabilité sociétale des entreprises (tri sélectif dans les bureaux, etc). Instaurer une amende ?
    Problème à Encagnane : les poubelles de tri sélectif débordent très vite car il n’y en a pas assez / pas assez souvent vidées.
    Par ailleurs, les aixois remarquent l’absence de poubelles (même juste des poubelles normales) dans les rues.

    On s’interroge sur la disparition de la « police de l’environnement »
    Onestinterpelléparle gaspillaged’eau,lorsdunettoyageaprèslesmarchésmaisaussiaveclesarrosagesautomatiquessurlesronds-pointsquiarrosent…laroute.
    Compost : on regrette que toutes les initiatives soient privées (dans les résidences…) alors que la commune pourrait les récupérer pour les mettre dans les espaces verts comme ils le font à Lima.
    Urgence d’encourager les consignes de bouteilles
    Demander à la mairie de mettre à disposition des containers jaunes lors des manifestations, sportives notamment, qui rassemblent beaucoup de monde (sinon on se retrouve avec des bennes pleines à craquer de bouteilles en plastique par exemple, qui ne seront pas recyclées).

Agriculture et alimentation

Groupe 1

Agriculture en PROVENCE majoritairement de la viticulture Besoin de créer du maraîchage + circuits courts
Jardins partagés : dans les communes, dans les écoles,

Besoin de formation de conseillers en agriculture biologique et éco-systèmes

2022 : les financements seront dirigés du conventionnel vers le bio

Groupe 2

Cantines scolaires bio/raisonné et locales véritablement
–> revenu aux agriculteurs (exemple d’Albi, partenariat entre mairie et producteurs, mairie confie terre et le territoire a une exclusivité d’approvisionnement par ces agriculteurs) Préservation des surfaces agricoles –> créer un système de compensation pour que les gens ne perdent pas trop quand ils vendent un terrain agricole
–> favoriser les producteurs locaux sur le marché
–> demander plus de transparence sur les produits
–> pression de la zone des milles sur espaces agricoles locauxProblème centre ville gestion déchets, pas de tri
Problème tri hétérogène selon les quartiers/lieux/habitation
Problème d’éducation au tri/information disparités selon les territoires (règles différentes au regard des produits)
Initiatives citoyennes : réalisation de compost pour déchets biologiques, réutilisation par la mairie –> opération test sur un quartier, reversement aux agriculteurs ? (Circuit court) Faire des demandes pour les immeubles, compost collectif avec des formations préalables par la métropole
Jardins partagés ?
Suivi du tri réalisé par la ville : est-il bien respecté autant par la ville que les entreprises ?
–> instaurer une égalité territoriale et des acteurs sur le ramassage des tris
–>demander d’avoir un tri plus spécifique afin de ne pas devoir rééduquer
–> moderniser le systeme de recyclage
–> demander une véritable application des directives européennes de réduction de plastique (pailles/verres)
–> brigades environnementales sanctionnant/injonction pollution
–> mise a disposition d’espace pour créer des repair café ou recyclerie
–> encourager la mutualisation de certains objets électroménagers (associations, campagnes d’encouragement)

Faire passer des initiatives associatives au niveau municipal (tri déchets, limiter sacs ex asso 0dechets) –> création d’emploi –> mise en place de frigo/armoires solidaires

–> demande un réel soutien de la municipalité pour réaliser ces projets, mettre en évidence le lien avec l’intérêt qu’ils peuvent y gagner –> Projet alimentaire territorial de la métropole : intégrer les propositions pour les rendre plus applicables

–> promouvoir le vrac, incitation politique, mise a disposition de local de producteur locaux (dépôt vente)
–> promouvoir dans les cantines anti gaspillage alimentaire : proposer différentes quantités, réévaluation des quantités utilisées (retour vers les élèves pour sensibiliser) –> jardin collectifs : mise a disposition d’espaces, implanter des arbres fruitiers (relance emploi jardinier)

Groupe 3

Nécessité prioritaire d’instaurer des cantines bio et locales dans les écoles (d’abord un jour par semaine puis tous les jours). Par ailleurs, installer des potagers dans les écoles (quitte à demander à un agent de s’en occuper l’été pour qu’il ne parte pas en friche chaque année)
On est atterrés de voir que l’agriculture classique est subventionnée et non la bio, sachant que dans le coin on manque vraiment d’agriculteurs bio…
… et ceux-ci manquent de visibilité : il faudrait faire une liste sur le site de la mairie pour que les gens puissent se rendre sur place, créer un espace de producteurs bio dans les marchés… Grosse demande d’agriculture urbaine, des petits points visibles et le plus omniprésents possibles. On regrette que l’on abandonne le rond-point végétalisé au profit du rond-point goudronné…
Par ailleurs, à Encagnane on ne manque pas seulement d’agriculture urbaine mais tout simplement d’espaces verts : il n’y a pas de parc dans la commune !
On aimerait aussi, par ailleurs, avoir plus de végétalisation dans la ville (sur les bâtiments par exemple).

ENERGIE

Groupe 1 :

Énergie

Efficacité énergétique :
Panneaux publicitaire lumineux, magasin, éclairage municipal qu’on peut éteindre
Éclairage intelligent (détecteur de mouvement)
Rénovation thermique des bâtiments (via CPIE pour aider les particuliers)
Lien avec les transports (cf. Avant)
Il faut que les subventions soient davantage orientées vers l’efficience énergétique (rénovation bâtiments…) plutôt que vers les EnR déjà rentables Interdire aux cafés-restaurants de chauffer leurs terrasses en hiver
Sensibilisation

Production électricité :
Mise en place panneaux solaires (PV)
Abonnement mairie à Enercoop (mis en place à Grande-Synthe)

Methanisation
Mettre du PV sur les centres commerciaux
Bouc-bel air : on peut mettre des PV
Mettre des PV sur les écoles
Centrale à bois qui importe du bois de très loin
Chauffer des bâtiments avec la chaleur des serveurs
Récupérer la chaleur générée par le compostage (chauffer une serre) Géothermie à encourager s’il y a du potentiel (CPIE)

Groupe 3

On regrette qu’il n’y ait pas plus de soutien financier pour rénover des bâtiments (l’IUT d’Aix a dû renoncer à rénover ses bâtiments car ils n’avaient pas les fonds, même s’ils savaient que ce serait amorti en quelques années). On pense notamment au besoin de rénover certaines écoles maternelles (je n’ai pas les noms).
On s’interroge sur la nécessité de garder allumés toute la nuit les panneaux publicitaires électriques, et certains réverbères dans les routes peu fréquentées.
Idée d’encourager des initiatives (publiques ou privées) de sensibilisation : savoir ce que chaque objet (téléphone, frigo, vêtement…) coûte en énergie à produire, pour faire prendre conscience que la problématique énergétique ne se situe pas que dans notre compteur EDF.

III. Synthèse sous forme de revendications
Travail effectué en amont par CplC – Pays d’Aix :
Ebauches/premières idées de revendications à traiter

Thèmes

Revendications

Description

Acteurs locaux

sources

Transports

Train

Développer les déplacements en train entre Aix et Marseille

Pistes cyclables

Ajouter des pistes cyclables à Aix et pays d’aix

Adava

Centre-ville piéton

Bus

Favoriser les doubles voies, augmenter la desserte des parkings-relais (Malacrida) et baisser les prix

Alimentation

Cantines

Locale et biologique

Agriculture bio et locale

Favoriser visibilité

Agriculture urbaine

Pays d’Aix en Transition

Vie locale

Pollution

Sensibilisation sur les mégots, inscription “Ici commence la mer” sur les bouches d’égouts en centre-ville

Mairie?

https://positivr.fr/wp-content/uploads /2017/12/collioure-plaque-canalisation -ici-commence-mer-une-888×465.jpg

Tri sélectif

Transparence au niveau du suivi du tri sélectif ; augmenter quantité et pédagogie

Compost

Consignes

Recyclage vêtements

Emmaüs, Croix-Rouge

Energie

Centrale Gardanne

ALTEO

Rénovation des bâtiments

CPIE

Economie d’énergie la nuit

Panneaux publicitaires lumineux, éclairage urbain (détecteurs de mouvement)

Développement des idées sur la page suivante
  • ●  Tri sélectif à Aix / Recyclage des vêtements
    • ○  vêtements : Emmaüs, Croix Rouge
    • ○  Compost
    • ○  Récupérateur de mégots
    • ○  Tri sélectif des déchets plus accessible en centre ville.
  • ●  Transports en commun : Rail + Pistes cyclables (+Vélibs)
    • ○  une ville a tagué des pistes cyclables, ce qui a poussé la Mairie à les mettre en place
    • ○  Au niveau des tarifs : idée des transports gratuits, payés avec les impôts / et que les personnes non imposables aient un tarif symbolique pour participer aussi
    • ○  Problème de la nouvelle ligne du BHM (bus à haute mobilité) qui est un bus électrique qui va relier le Jas de Bouffan au parking Krypton, et qui aurait dû poursuivre jusqu’auparking Malacrida mais n’ira pas jusque-là pour des raisons de droits d’accès sur des voies privées au niveau de l’avenue JP Coste. Or le parking Malacrida est très peu desservi par les transports en commun, ce qui l’empêche de remplir sa fonction de parking-relais (les gens ne peuvent pas poser leur voiture au parking et aller à Aix en bus).
  • ●  Consignes (Ecoscience Provence)
  • ●  Compost (Pays d’Aix en Transition)
  • ●  Bennes de tri sélectif
  • ●  Centrale de Gardanne
  • ●  Les boues rouges ALTEO
  • ●  Cantines : passer local, bio, menus végétariens ​Croc la vie, FNE

● Où en est-on de l’Objectif des Accords de Paris?/ Agenda 21

IV. Sources

Rapport du GIEC simplifié :

https://drive.google.com/file/d/1ahh25nKEdhuGecwoaXMDizhksTrYYkty/view

Rapport Alternative territoriale :

https://alternatiba.eu/marseille/wp-content/uploads/sites/54/2019/01/AlterTerri_Propositions-PCAEM-AMP_v1.0.pdf

Comments are closed.